échange de connaissances dans les domaines de l'ésotérisme et du paranormal
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nostradamus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Mage suprême
Mage suprême
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 44
Localisation : 59 Nord
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Nostradamus   Ven 12 Oct - 23:47

NOSTRADAMUS


Michel de Notredame est né le 14 décembre1503 à 12 heures de Jaume de Notredame, notaire et clavaire (trésorier) à Saint-Rémy de Provence, et de Reynière, fille dun médecin juif de Saint-Rémy.

Michel de Notredame passe son enfance à Saint-Rémy, en grande partie au prés de son grand-père (ou arrière grand-père) Jean de Saint-Rémy qui lui aurait donné la curiosité et le gout des sciences: il l'aurait initié aux mathématiques (science uniquement pratiquée à l'époque par les astrologues) et à l'astrologie.

Selon son disciple Jena-Aimé de Chavigny, Michel de Notredame serait allé, adolescent, poursuivre ses études en Avignon, et se serait intéressé à tous les phénomènes mystérieux d'alors, étoiles filantes, météores, astres, brouillards... Il aurait aussi appris la grammaire, la réthorique, la philosophie.

Il passe son baccalauréat ès arts, désirant etre astrologue, mais son père l'oriente vers la médecine, métier jugé moins dangereux et dans le cadre duquel il peut exercer, conformément aux pratiques de l'époque, l'astrologie.

Vers 1520, la peste apportée du Languedoc en Avignon, se répand dans tout le Comtat Venaissin. La Faculté doit suspendre ses cours et Michel de Notredame, à peine agé de 20 ans, apprend à combattre la terrible maladie.

Le 23 octobre 1529, Michel de Notredame est admis à la célèbre faculté de médecine de Montpellier, l'une des grandes universités médicales de l'époque.

Michel de Notredame s'installe comme médecin à Agen. La femme qu'il épouse (et dont on ignore le nom) lui aurait donné deux enfants, morts avec leur mére, lors d'une épidémie de peste.

En 1543, Michel de Notredame atteint la quarantaine, et se rapproche de la Provence: Vienne puis Valence. En 1546, il réussit l'exploit d'enrayer l'épidémie de peste à Aix-en-Provence, en appliquant une double méthode.

D'une part il exige un higiène rigoureuse, les cadavres étant ensevelis dans la chaux vive, et tout ce qu'ils ont touché étant jeté au feu, d'autre part il prescrit aux bien portants une sorte de vaccination découverte par Paracelse dont il connaissait le secret, avec ordre de se réfugier dans le massif de la Sainte-Baume.

Le 11 novembre 1547, il se marie avec Anne Ponsard, de Salon, veuve de Jean Beaulieu. Il voyage ensuite en Italie, pour, en 1551, définitivement se fixer dans le pays de sa femme, Salon-de-Provence, et se consacre à sa famille, à ses concitoyens et à la publication de son oeuvre.

Michel de Notredame utilise, pour soigner les malades, l'astrologie médicale, les preceptes de Galien, des médicaments par plantes qu'il fait fabriquer par un apothicaire de Marseille. En 1553, il finance le canal qui amène l'eau de la Durance à Salon, construit par son ami Adam de Craponne. En 1555, il publie à Lyon ses sept premières Centuries. Il est invité à la cour de France par Catherine de Médicis pour tirer l'horoscope des enfants royaux.



En 1559 a lieu le funeste tournoi entre le roi Henri II et son capitaine des gardes, Montgomery. Le roi, qui a reçu un éclat de lance dans l'oeil, meurt, malgré les soins d'Ambroise Paré. Episode qui va contribuer indirectement à la renommée de Nostradamus. Dans la Centurie I, 35, n'a-t-il pas écrit, 4 ans auparavant:
" Le Lyon jeune le vieu surmontera
En champ bellique par singulier duelle,
Dans cage d'or les yeux lui crevera,
Deux classes vue. puis mourir de mort cruelle."

Sur la recommandation de Catherine de Médicis, il est nommé médecin et conseiller du France. A salon, des fanatiques catholiques le soupçonnent d'etre luthérien.

Il envisage de s'installer dans les Etats pontificaux, en Avignon, mais la menace s'estompe. En 1564, la cour de France vient lui rendre visite à Salon. Il est confirmé officiellement dans ses titres de médecin et conseiller du Roi. C'est au cours de cette visite que Michel de Notredame aurait prédit la royauté à Henri de Navarre, futur Henri IV, alors agé de 10 ans.

Michel de Notredame souffre de la goutte, et pressent, à presque 63 ans, sa mort prochaine. Il rédige son testament le 17 juin 1566, et meurt dans la nuit du 2 juillet.

La première édition des Centuries partu à Lyon en 1555, la seconde à Avignon en 1558, la troisième à Paris en 1568, complétée par son fils César de Notredame.

César de Notredame, né à Salon en 1555, mort à Saint-Remy en 1629, s'adone, aprés ses études de droit, aux lettres et aux arts. Louis XIII lui confère le titre de gentilhomme ordinaire de la chambre.

Michel de Nostradamus, le second fils du devin, dit Nostradamus le jeune, et cadet de César, tente, avec moins de succés, de prédire l'avenir comme son père, et composera meme un Traité d'Astrologie (1563).

Mais sa funeste gloire lui vient de la bourgade du Vivarais, le Pouzin: ayant prédit que la ville, assiégée par les troupes royales, serait détruite par les flammes, et pour ne pas se donner tort, il mettra lui-meme le feu à plusieurs maisons.


Les Centuries:

Qu'est-ce que les Centuries?
Nostradamus, sans doute sympathisant des réformes, devant les dangers dus à la guerre civile entre Catholiques et Protestants (il a faillit par deux fois périr par la main de fanatiques) aurait occulté ce qu'il avait découvert sur l'avenir de l'humanité.

Les Centuries sont un long poème de mille quatrains (quatre vers chacun), censé raconter les événements à venir du XVIème siècle jusqu'à une époque indéterminée.

Depuis 400 ans, de nombreux commentateurs ont essayé de prédire l'avenir à partir de ce texte obscur en vieux français sans repères chronologiques.

La véracité de ses prédictions dépend de l'habilité de ses traducteurs... On lui a tout fait dire, ou presque: la mort du Dauphin Louis XVII, Hitler, la seconde Guerre mondiale, la guerre froide, la chute du communisme.

Meme des informaticiens ont tenté de le décrypter. Jusqu'à présent, ses exégètes ont surtout démontré la véracité de ses écrits à partir d'événements passés; les clefs de l'avenir selon Nostradamus sont encore à trouver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luxesoterae.forumpro.fr
Derek70
apprenti sorcier
apprenti sorcier
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 47
Localisation : Blois
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: A propos de Nostradamus   Ven 2 Mai - 13:12

Pour ceux que çà intéresse, à Salon de Provence, il est possible de visiter la maison où il a vécu, et qui a été reconstituée telle qu'à l'époque, de même que le Musée Grévin de la Provence, où sont représentées toutes les figures marquantes de cette contrée.

Derek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nostradamus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOSTRADAMUS : VRAI OU FAUX PROPHÈTE ? LA RÉPONSE...
» Le Nostradamus étasunien Gérald Celente prédit la révolution, des émeutes de la faim et plusieurs rébellions contre les impôts d'ici 2012
» Nostradamus, Biographie
» Nostradamus un personnage bien curieux.
» Sur Nostradamus et 2012 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lux esoterae :: Esotérisme :: Les grands mages de l'histoire-
Sauter vers: